Environnement Numérique de travail Annuaire du personnel de l'Université d'Auvergne UdA Pro: Le réseau pro de l'Université d'Auvergne La boutique de l'Université d'Auvergne
Accueil > Recherche et Valorisation > Diffusion de la culture scientifique

Diffusion de la culture scientifique



La diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle participe à la politique régionale en matière de recherche et d'innovation. Elle est inscrite dans la loi ESR de juillet 2013 et présentée comme une priorité dans le rapport d'information fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication sur le nouveau cadre des cultures scientifique, technique et industrielle présidée par Madame la Sénatrice Marie-Christine BLANDIN en juillet 2014.
Au cœur des ambitions de l’université d’Auvergne, la diffusion de la culture scientifique est à l’interface de plusieurs axes majeurs : l’accès de tous les citoyens aux connaissances scientifiques, le développement du goût des plus jeunes pour la science et la valorisation du patrimoine scientifique et technique.
Forte du dynamisme de ses structures de recherche, l’université d’Auvergne est à l’initiative de l’organisation de nombreuses manifestations scientifiques, de la publication d’ouvrages scientifiques, ou encore de l’organisation d’actions de médiation scientifique à l’attention du grand public.
 

14ème édition d'Exposciences

Exposciences : Construire, imaginer, présenter, partager son savoir (25-28 mai 2016 - Polydôme)
Les Exposciences invitent des jeunes de 4 à 25 ans à partager pendant 4 jours leurs découvertes, leurs expériences, autour d’un projet scientifique et technique qu’ils ont réalisé dans le cadre scolaire ou lors de pratiques de loisirs

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 85

Exposciences c’est :
- 54 projets de jeunes
- 800 jeunes investis sur les projets, âgés de 4 à 25 ans
- 4 jours de manifestation ouverts à tous gratuitement
- 2000 m² d’exposition
- 5000 participants et visiteurs durant la manifestation
- 14 structures bénévoles portant le dispositif à l’échelle régionale
- 23 structures bénévoles proposant des ateliers d’animations et des expositions
- 215 animations proposées sur inscriptions
- 1 représentation de théâtre et 1 concert à la coopérative de Mai
- 4 rencontres-débats avec des scientifiques (mini-forums)
- 30 scientifiques et pédagogues dans le comité scientifique
- 10 scientifiques du milieu universitaire et 14 de l’entreprise rencontrés dans l’espace connaissance des métiers.

Les objectifs d’Exposciences sont :
• Susciter des initiatives associatives, scolaires ou individuelles en matière d'activités scientifiques et techniques pour les jeunes.
• Valoriser la capacité des enfants et des jeunes à réaliser des projets dans ce domaine.
• Favoriser les échanges, la réflexion et l'expression des idées en matière de culture scientifique et technique.
• Développer des lieux de pratique quotidienne.
• Faciliter l'accès de tous à l'information scientifique et technique.
• Favoriser les approches arts et sciencesème année d’existence en Auvergne

Des membres de l’UdA participent au comité scientifique allant à la rencontre des projets et aux débats sur la connaissance des métiers.

Des doctorants des laboratoires GReD et Neuro-Dol animent pour les enfants des ateliers de découvertes de la biologie en lien avec leurs thématiques de recherche.

En savoir plus : cliquer ici


Fête de la science

Dans le cadre de la la Fête de la Science 2015 (du 7 au 11 octobre 2015), plusieurs animations ont été organisées par des chercheurs et doctorants de l'UdA.

Le Village des Sciences aux Cézeaux

- Ateliers de découverte de la biologie
animés par des enseignants-chercheurs du GReD et de Neuro-Dol

- Devenez Ministre de l’Economie
présenté par Stéphane CALIPEL

- Les artistes ont-ils le droit de tout dire ?
présenté par Charles-André DUBREUIL et Pierre-Henri PAULET

- Présentation de différentes maquettes réalisées dans le cadre de projets tutorés du département Mesures Physiques
animée par des étudiants de l’IUT et coordonnée par Anne RABANY

- Atelier LegoLOGO : Algorithmique, Codage et Programmation
animé par Marc CHEVALDONNE


Le Village des Lumières (Place de la Victoire)



Le "village de la lumière" est un village pluridisciplinaire sur le thème de la lumière, les 9 et 10 octobre à Clermont-Ferrand. Plusieurs barnums installés sur la place de la Victoire accueillent différentes actions de culture scientifique portées par une vingtaine d'acteurs : ateliers, conférences, démonstrations, expositions, installations artistiques, spectacles...

Une conférence sur l'utilisation de la lumière qui peut aider à soigner de nombreux maux sera animée par M. Philippe Lucarini "La lumière qui soigne", plusieurs enseignants-chercheurs du GRED et de Neurodol ont fait des démonstrations de microscopie.


Courts de Sciences (Salle Multimédia de la Ville de Clermont-Fd)



Courts de Sciences propose une approche de grands thèmes scientifiques au cœur de la société contemporaine à travers des séances de courts-métrages. Chaque séance s’articule en deux temps : une heure de projection suivie d’une heure de débat avec des professionnels des sujets abordés:

La NUIT
HABITER DEMAIN
Le CORPS à VOIR

Lors des débats qui suivent les séances de courts- métrages, des chercheurs de l'UdA sont intervenus notamment Yves BOIRIE.



Exposition Infiniment Petit

Depuis son invention au XVIIe siècle, le microscope n'a cessé de fasciner tant les scientifiques que les observateurs amateurs. Véritable seuil technologique dans la découverte du vivant et du minéral, il a donné lieu à des progrès successifs, repoussant les limites de l'observation.

L'exposition présentée au Museum d'histoire naturelle Henri-Lecoq, décortique, dans un laboratoire géant, tous les principes de la microscopie et son évolution grâce aux technologies actuelles, puis tout ce qu'a apporté cette technique à l'évolution des sciences. À travers un chassé-croisé entre la technique et l'image, le public découvre les beautés du monde invisible et de l'infiniment petit. La microscopie est aussi source d'images jugées esthétiques voire artistiques dont le muséum expose un panel étonnant. Pour cette exposition, de nombreux partenaires spécialistes du domaine ont partagé leurs compétences tels les laboratoires de l'université d'Auvergne, l'université Blaise-Pascal ou encore l'INRA.


                        
image issue de la plateforme CICS



Un ouvrage présente le fort potentiel de "La microscopie en Auvergne", aussi bien dans des structures publiques (Université Blaise Pascal, Université d'Auvergne, INRA) que des entreprises (Constellium, Michelin, Aubert et Duval) à travers le matériel de pointe utilisé ainsi que les personnes utilisant ce matériel à différentes échelles. Les parcours des techniciens, chercheurs, ingénieurs montrent une diversité très large et un intérêt pour les sciences et cette technologie qu'est la microscopie qui peuvent venir de multiples horizons et toutes disciplines confondues.



Astu'sciences

Basée en Auvergne, Astu'sciences est une association-réseau régionale de culture scientifique, technique et industrielle qui agit pour faire connaître les actions en région dans ce domaine.

Astu’sciences structure un réseau composé d'acteurs culturels, éducatifs et scientifiques auvergnats qui agissent en Auvergne pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle.

Astu’sciences concourt au service de ces acteurs pour faciliter de manière pérenne la création de projets diversifiés et innovants, en Auvergne, et vers tous les publics.

L'université d'Auvergne est un membre actif de ce réseau.



  

Les acteurs de la culture scientifique d’Auvergne ont été invités à faire connaissance pour construire et enrichir les actions de demain, le 25 mars 2015 de 14h à 20h30 au conseil régional d’Auvergne,

En 2014, plus d’une centaine d’acteurs et partenaires ont œuvré en Auvergne pour permettre aux citoyens de comprendre le monde dans lequel ils vivent maintenant et vivront demain.

Pour aller encore plus loin, ce premier forum régional propose à tous les acteurs de la région de se rencontrer pour tisser les liens nécessaires au développement de cette culture.

Pour consulter le programme, cliquer ici. 



Semaine du cerveau



Dans plus de 30 villes de France, les chercheurs vous invitent à partager leur enthousiasme pour "comprendre ce qui nous sert à comprendre", pour explorer cet organe fascinant qu'est notre cerveau et découvrir comment il fonctionne à tous les instants de notre vie quotidienne.
L'Université d'Auvergne propose des débats, des lectures, des conférences, des expositions et des animations scolaires.
Vous trouverez le programme 2015 en cliquant ici.
 


Inventaire et sauvegarde du patrimoine scientifique

Une mission de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain est en cours de réalisation à l’échelle nationale. Elle est dirigée par le Musée du Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM) et a pour but de sensibiliser les organismes d’enseignement supérieur et de recherche, les structures culturelles, les associations et les entreprises à la sauvegarde de ce patrimoine.

La mission Auvergne est portée par le Muséum d’Histoire Naturelle Henri-Lecoq en collaboration avec la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie en Auvergne et la Maison départementale de l’Innovation.

L’objectif est le repérage, l’inventaire, la conservation de ce patrimoine in situ ou dans des musées ainsi que la valorisation des parcours des personnes qui utilisent au quotidien ce patrimoine et de ne pas déconnecter l’instrument de son environnement et de la recherche.

Objectifs :
  • sensibiliser les établissements d’enseignement supérieur à la sauvegarde du patrimoine scientifique et technique matériel et immatériel,
  • proposer un inventaire commun et l’exploitation d’une base de données,
  • valoriser des actions et initiatives au niveau national et accompagner la mise en oeuvre de programmes.

L’université d’Auvergne est membre du comité de pilotage qui associe les représentants de l’Etat, des collectivités territoriales, des universités, des musées et archives, des organismes de recherche.

Dans le cadre des 10 ans de cette mission, le Muséum sensibilise le grand public, les étudiants et les chercheurs aux engagements de cette mission et à l’importance de ce patrimoine particulier témoin de ces avancées de la recherche au sein de l’Université d’Auvergne et de l’Université Blaise Pascal.
L’instrument est indissociable du travail mené par un chercheur et derrière chaque objet se cache une étude spécifique, une opiniâtreté de découvertes et de progrès. Dans ce contexte, une exposition a été mise en place du 10 novembre au 20 décembre 2014 au sein de la bibliothèque Sciences, Technologies STAPS sur le campus des Cézeaux. Celle-ci présentait 10 instruments, 10 chercheurs, 10 interviews.   

 


 
 Les films ci-dessous ont été réalisés lors de cette initiative :

Le Helios Echodia :



Le Polaron E5000 :



Le Four de Croissance de Cristaux :



Le Kimographe :



Le Fronto Focometre :



 

 

Ma thèse en 180 secondes

Ma thèse en 180 secondes est un concours d'éloquence, initié en 2008 en Australie, pendant lequel les étudiants en thèse de toutes disciplines doivent présenter leurs travaux de recherche en termes simples devant un public profane.

Noémie Mermet, étudiante en 2e année de thèse au sein de l’équipe Douleur Trigéminale et Migraine (NeuroDol/Inserm U1107) a été :
  • Lauréate de la session régionale du concours (en avril 2014),
  • 2e prix du jury à la finale nationale à Lyon en juin où 15 régions étaient représentées (1 candidat par région).
  • 1er prix à la finale internationale le 25 septembre 2014 à Montréal (à cette finale se sont affrontés 4 pays : la France, le Québec, le Maroc et la Belgique (3 candidats par pays)).

Noémie Mermet travaille sur l’implication des récepteurs 5HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ au cours du développement et dans un contexte d’allodynie.

Pour visualiser sa prestation lors de la finale internationale, cliquer ici






Clermont Université Université d'Auvergne